Maladies de Dracula, oiseau pris dans un typhon et urgence sanitaire mondiale : l'actu des sciences en ultrabrèves

Au sommaire des ultrabrèves du 26 octobre 2023 : les analyses des lettres du "vrai" Dracula ont révélé qu’il pleurait des larmes de sang, un chercheur japonais a retracé le parcours périlleux d’un oiseau pris dans un typhon et plus de 200 revues médicales demandent à l’OMS de considérer la crise environnementale comme une urgence sanitaire mondiale.

L’actualité scientifique du 26 octobre 2023, c’est :

En archéo & paléo : Une analyse des lettres rédigées par Vlad "Dracula" au 15e siècle laisse entendre qu'il pleurait des larmes de sang.

  • Une équipe de chimistes a analysé les protéines présentes à la surface de trois lettres écrites par Vlad III, prince roumain du 15e siècle qui inspira le personnage de Dracula.

  • Les analyses ont révélé qu’il souffrait d’hémolacrie, une condition qui conduit une personne à produire des larmes en partie composées de sang.

  • Les lettres ont aussi indiqué des traces de ciliopathie, une maladie génétique qui compromet le fonctionnement des cellules et des organes, mais aussi de maladies inflammatoires entraînant probablement des problèmes au niveau des voies respiratoires et de la peau.


En animaux : Pointe à 170 km/h, déplacement sur plus de 1000 km : le calvaire d'un oiseau pris dans un typhon enregistré par sa balise.

  • Un oiseau de 600 grammes qui portait une balise GPS a été happé par un typhon au large du Japon et un chercheur a analysé les données recueillies durant la catastrophe.

  • L’oiseau a été pris dans le typhon pendant 11 heures et celui-ci a été forcé de réaliser cinq boucles de 50 à 80 km de diamètre chacune.

  • Il a parcouru une distance totale de 1146 km en tournoyant, a atteint une altitude de 4700 mètres et des vitesses allant de 90 km/h à 170 km/h !


En nature & environnement : "La crise environnementale est une urgence de santé mondiale" : 200 revues scientifiques écrivent à l'OMS.

  • Plus de 200 revues scientifiques de santé ont publié simultanément une lettre éditoriale demandant à l’OMS de déclarer que la crise environnementale est une urgence sanitaire mondiale.

  • La lettre souligne aussi que le changement climatique et la perte de biodiversité ne sont qu’une seule et unique crise et qu’il faut l’aborder ainsi pour trouver des solutions efficaces.

  • Les changements climatiques et la perte de biodiversité menacent la santé humaine, notamment à travers la pollution de l[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi