Publicité

Maladie transmise par les tiques : la fièvre hémorragique Crimée-Congo détectée en France

Unsplash

C'est la première fois que la présence de ce virus a été détectée en France. Un cas de fièvre hémorragique Crimée-Congo (FHCC) a été signalé dans le département des Pyrénées-Orientales par les autorités sanitaires. Ce virus est transporté par des tiques du genre Hyalomma. Certaines qui ont été collectées sur des bovins élevés dans le sud de la France étaient porteuses de la FHCC, rapporte Santé publique France. Pour le moment, aucun cas de contamination humaine n'a été signalé, mais les services de santé sont vigilants, car il peut être mortel, même si c'est rarement le cas.

En réalité, l'absence de cas signalé peut s'expliquer par les symptômes de la maladie, qui s'apparentent à ceux de la grippe (fièvre, douleurs musculaires, raideur, vertige). Selon l'Institut Pasteur, des nausées, vomissements, maux de gorge, et douleurs abdominales peuvent aussi survenir au bout de la période d'incubation, qui serait de 3 à 7 jours en moyenne. La FHCC peut aussi entraîner des sautes d’humeur et un état dépressif. Des effets non graves, qui peuvent cependant dégénérer dans certains cas. "Le virus peut être responsable d’une fièvre hémorragique, qui peut être sévère avec un taux de létalité de 5 à 30%", explique Santé Publique France. Ce risque de mortalité s'explique par une dégradation des fonctions rénales et hépatiques, et la défaillance des organes vitaux.

D'abord découverte en 1944 en Crimée, territoire désormais disputé entre l'Ukraine et la Russie, la maladie a ensuite été reliée à (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ce fruit rouge pourrait ralentir la démence !
Ce fruit rouge pourrait ralentir la démence !
Votre enfant dort mal : et si la cause était génétique ?
Votre enfant dort mal : et si la cause était génétique ?
Top 10 des meilleurs aliments à privilégier en hiver pour l’organisme !