Maladie périodique (fièvre méditerranéenne familiale) : causes, symptômes, traitement

Istock/Boris Jovanovic

La maladie périodique est également appelée fièvre méditerranéenne familiale, car elle touche plus fréquemment les populations d’origine méditerranéenne, comme les Turcs, les Arméniens, les Grecs ou encore les personnes originaires des pays arabes. Il s’agit d’une maladie rare dans de nombreux pays. D’après Orpha.net, le portail des maladies rares et des médicaments orphelins, la maladie périodique touche en moyenne entre 1 et 5 personnes sur 10 000.

La maladie périodique, ou fièvre méditerranéenne familiale, est une maladie génétique et héréditaire causée par un gène qui doit, dans la grande majorité des cas, être transmis par les deux parents. Cette pathologie fait partie des maladies auto-inflammatoires. Cela veut dire qu’elle déclenche des réactions excessives du système immunitaire contre des substances présentes dans l’organisme. Ces réactions excessives se traduisent généralement par de gros épisodes de fièvre, accompagnés d’autres symptômes, comme des douleurs abdominales ou au niveau des articulations par exemple. La plupart du temps, ces réactions apparaissent soudainement et sans cause apparente.

Selon l’Association Française de Formation Médicale Continue en Hépato-Gastro-Entérologie, la « fièvre méditerranéenne familiale est une maladie majoritairement pédiatrique ». Elle précise également que les premières manifestations de la maladie apparaissent généralement vers l’âge de 4 ans et que les signes de la maladie se révèlent avant l’âge de 20 ans dans 80 % des cas. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite