La maladie d'Alzheimer pourrait apparaître suite à une infection par le virus de la varicelle et du zona

Près de 225.000 personnes en France déclarent la maladie d'Alzheimer chaque année, la plupart après 65 ans. Si cette forme de démence est fréquente, son origine est encore vivement débattue chez les spécialistes. Il y a tout de même des points de consensus : les plaques amyloïdes et les agrégats de protéine Tau dans les neurones sont impliqués dans la survenue des symptômes typiques de la maladie d'Alzheimer, et l'inflammation qui s'empare du cerveau des malades exacerbe cette toxicité.

Pour expliquer ces observations, plusieurs hypothèses sont proposées par les scientifiques. Les facteurs génétiques semblent avoir un rôle important dans les cas sporadiques d'Alzheimer, les plus fréquents, mais une dérégulation de la synthèse des protéines amyloïdes ou l'intervention d'un micro-organisme – un virus la plupart du temps – pourrait aussi avoir une implication.

En culture cellulaire, des neurones infectés par le VZV et le HSV-1 montrent certains signes de la maladie d'Alzheimer. © solvod, Adobe Stock
En culture cellulaire, des neurones infectés par le VZV et le HSV-1 montrent certains signes de la maladie d'Alzheimer. © solvod, Adobe Stock

Des expériences in vitro sur des neurones en culture

Une équipe de l'université de Tufts, aux États-Unis, présente des résultats entrant dans le cadre de l'« hypothèse virale » sur l'origine de la maladie d'Alzheimer. Cette dernière stipule qu'un virus dormant dans le cerveau – le plus souvent herpès virus 1 ou HSV-1 – soit « réveillé » par des facteurs encore mal définis, et induise les symptômes de la maladie d'Alzheimer. « Nos résultats suggèrent une voie qui conduit à la maladie d'Alzheimer, causée par une infection au virus VZV qui déclenche une inflammation réveillant le virus HSV-1 dans le cerveau », explique Dana Cairns, première autrice de l'étude publiée dans Journal of Alzheimer's Disease.

Alzheimer : que faut-il penser de l'hypothèse virale ?

Pour corroborer cette hypothèse, ils ont infecté des cellules souches neurales humaines avec les deux virus et ont recherché la présence de marqueurs propres à Alzheimer : les plaques amyloïdes et les...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles