Maladie d'Alzheimer : 74% des Français redoutent son apparition mais seul 1 Français sur 10 seulement connaît les stratégies prévention

·2 min de lecture
Dans 40% des cas, cette maladie serait évitable.

Selon une enquête IFOP/Fondation Médéric, les Français identifient bien les principaux symptômes de la maladie (troubles du langage, troubles de la mémoire, etc.).

900 000 Français sont touchés par la maladie d’Alzheimer. Le 21 septembre, pour la Journée mondiale d’Alzheimer, une enquête IFOP/Fondation Médéric Alzheimer a été publiée autour de la prévention de cette maladie incurable et relayée par Pourquoidocteur. Cette enquête a comparé l’état des connaissances entre 1992 et 2021. Bonne nouvelle, 97 % des sondés ont déjà entendu parler de cette maladie neurodégénérative liée à l’âge contre 58 % il y a 30 ans. Selon cette nouvelle étude, les symptômes sont maintenant bien identifiés par les Français : troubles de la mémoire (88%), difficultés pour s’orienter (86%), troubles du langage et de l’attention (79%). Parmi les signes, le risque d’épisodes dépressifs reste moins connu des sondés, il n’a été cité que par 47% des personnes.

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Pour éviter la maladie d’Alzheimer, il y a un certain nombre de choses que l’on maîtrise, que l’on peut faire"

Des facteurs de risque évitables

Cette enquête s’est également intéressée au ressenti du panel par rapport à la maladie d’Alzheimer. Aujourd’hui, trois quart des Français ont peur d'être un jour atteint par cette maladie. Une crainte liée, notamment, au fait qu’ils sont 90% à estimer qu’il s’agit d’une pathologie incurable. Si 42% en avaient peur en 2001, ils sont 74% à la redouter aujourd’hui. "Retarder l’apparition des troubles cognitifs, gagner des années de vie en bonne santé cognitive et diminuer sa prévalence : la prévention de la maladie d’Alzheimer a un sens et une utilité. C’est le message que collectivement nous souhaitons porter !", indique Hélène Jacquemont, présidente de la Fondation Médéric Alzheimer.

Toutefois, dans 40% des cas, cette maladie serait évitable. Pourtant, seulement un Français sur dix connait les moyens de lutter contre son apparition. D’après une étude publiée le 30 juillet dans la revue The Lancet, contrôler douze facteurs de risque permettrait de prévenir ou de retarder près de la moitié des cas. Ainsi, il serait bénéfique d'influer sur ces différents facteurs : corriger les pertes auditives, éviter les traumatismes crâniens, maintenant une pression artérielle normale, lutter contre l’obésité, traiter le diabète, limiter l’exposition à la pollution de l’air, élever le niveau d’éducation, limiter la consommation d’alcool, etc. "Des solutions existent pour prévenir la maladie d’Alzheimer. Il s’agit maintenant de les faire connaître et d’inciter les Français à s’investir personnellement pour améliorer leurs chances de vieillir en bonne santé cognitive", résume Christine Tabuenca, Directrice Générale de la Fondation Médéric Alzheimer.

VIDÉO - M. Pokora "sous le choc" : comment il a réagi devant son grand-père atteint d'Alzheimer

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles