Des malades du Covid, en réa, décèdent suite d'une panne d'alimentation en oxygène

·2 min de lecture

En Jordanie, sept malades du Covid-19, en réanimation dans un hôpital près d'Amman, sont décédés samedi à la suite d'une panne d'alimentation en oxygène. 

Sept malades du Covid-19, en réanimation dans un hôpital près d'Amman, sont décédés samedi à la suite d'une panne d'alimentation en oxygène, provoquant une vive émotion dans le pays et la colère du roi en plein regain de l'épidémie en Jordanie.

Abdallah II, en uniforme militaire, s'est rendu à l'hôpital de Salt, situé 30 km de la capitale. Selon des images diffusées à la télévision, il a demandé au directeur de démissionner après lui avoir fait part de son mécontentement. "Comment une telle chose a pu se produire ici? Comment se fait-il qu'il n'y ait pas d'oxygène dans cet hôpital? C'est inacceptable!", a lancé le souverain, visiblement furieux, au directeur Abdel Razak al-Khachman. "Une panne d'alimentation en oxygène s'est produite pendant près d'une heure à l'hôpital gouvernemental de Salt et cela a vraisemblablement entraîné la mort" des patients, a affirmé sur place le ministre de la Santé Nazir Obeidat, face aux journalistes.

"Nous voulons que les responsables de ce qui s'est passé soient jugés sévèrement"

Le ministre a présenté sa démission, acceptée par le Premier ministre Bicher al-Khasawneh. Ce dernier a ensuite déclaré à des journalistes que le directeur de l'hôpital avait été démis de ses fonctions. Le directeur des services provinciaux de santé a lui été suspendu en attendant les résultats de l'enquête ouverte, a ajouté le Premier ministre, précisant que le gouvernement "assumait l'entière responsabilité" de l'incident.

"Selon un nouveau bilan, quatre hommes et trois femmes âgés de plus de 40 ans sont décédés", a déclaré Adnane Abbas, directeur national de la médecine légale. "Après l'autopsie et des prélèvements dans les poumons des victimes, il y a des signes évidents indiquant que les décès ont été(...)


Lire la suite sur Paris Match