Vous avez mal à la gorge ? Gare au streptocoque A, la bactérie mortelle qui inquiète

Woman with thyroid gland problem (bymuratdeniz via Getty Images)

Face à la flambée des cas d’infections à la bactérie streptocoque A, qui a causé la mort de plusieurs personnes au cours de ces 15 derniers jours, la direction générale de la santé a fourni plusieurs recommandations.

La vigilance est de mise. Depuis plusieurs semaines, les infections à la bactérie streptocoque A ne cessent de se multiplier, causant la mort de plusieurs enfants en Angleterre et en France. Un phénomène inquiétant qui laisse présager le pire pour les mois d’hiver à venir. Face à la recrudescence des cas, les autorités sanitaires ont donc pris le sujet à bras le corps afin de prévenir et rassurer la population dans la mesure du possible.

Comme l’a rappelé la direction générale de la santé (DGS) dans un communiqué, publié mardi, plusieurs cas pédiatriques d’infections invasives ont été signalés dans différentes régions françaises (Occitanie, Auvergne-Rhône-Alpes, Nouvelle-Aquitaine) au cours des 15 derniers jours. Ces cas ont entrainé l'hospitalisation en réanimation d'au moins 8 enfants sans facteur de risque identifiés, parmi lesquels 2 sont décédés. Trois cas adultes ont également été signalés. L’un d’eux est décédé.

Procédez à un test de gorge

Selon les investigations menées par les autorités sanitaires, ces cas n’auraient pas de lien entre eux et ne seraient probablement pas dus à l’émergence d’une souche plus virulente. En attendant d’en savoir plus, la DGS a fourni, malgré tout, plusieurs recommandations. L’organisme recommande, en cas d’angine, de procéder en pharmacie ou bien chez un médecin généraliste à un test de gorge appelé "Streptotest" afin de déceler la présence éventuelle du streptocoque. Si les résultats sont positifs, le patient doit alors suivre un traitement antibiotique à l’amoxicilline.

Même procédure en cas de scarlatine. En revanche, dans le cas où les résultats s’avèreraient négatifs, il est alors recommandé de compléter par un prélèvement au laboratoire. "Un Test Rapide d'Orientation Diagnostique négatif ne suffit pas à exclure une infection à streptocoque A", a rappelé la DGS.

Pour rappel, le streptocoque A est responsable de nombreuses infections bénignes (angine, impétigo) mais peut également être responsable d’infections invasives parfois mortelles (syndrome de choc toxique, fasciite nécrosante).

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Covid, grippe, rhume, comment les différencier ? Il y a un élément différenciant majeur"