Mal de dos : les 9 causes qui pourraient être évitées

"On commence par consulter

D'où la nécessité de consulter, et en priorité un médecin. Toute douleur étant un signal d'alarme, il peut ainsi être le signe secondaire d'une pathologie plus grave. Dans 97 % des cas, heureusement, la lombalgie, la sciatique ou la cervicalgie ont pour cause une mauvaise position, un port de charges trop lourdes, la pratique d'un sport inadapté ou, encore plus fréquemment, la sédentarité. Ce n'est pas pour rien que les consultations pour mal de dos ont augmenté après les périodes de confinement !

, selon le slogan de l'Assurance maladie. Retour, dans ce diaporama, sur les principales causes (évitables) du mal de dos.

>> Mal au dos pendant la grossesse : rien de plus normal ! La grossesse est particulièrement propice à l'apparition de maux de dos. Plusieurs explications à cela. Les hormones ont tendance à assouplir les articulations, qui tiennent alors moins le bassin. Le volume du ventre change aussi la posture, ce qui peut solliciter des muscles différemment et les étirer. Enfin, la prise de poids joue bien évidemment sur le dos qui est mis à rude épreuve.

En vidéo : De quel mal de dos souffrez-vous ?

Retrouvez cet article sur Topsante.com

Accident vasculaire cérébral : dîner à n'importe quelle heure augmente le risque
Variole du singe : symptômes, transmission, cas en France, infos en DIRECT
CHIFFRES COVID. Le bilan en France ce samedi 21 mai en direct : annonces, chiffres
44 % des femmes n'osent pas parler de certains sujets avec leur médecin traitant
Votre Santé Paris (19/05/22) : Gare au moustique tigre !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles