Mal-aimé des Bruxellois, le quartier européen pourrait changer d’image

·1 min de lecture

Après des décennies de présence à Bruxelles et malgré le dynamisme qu'elles ont apporté, les institutions européennes ne semblent toujours pas avoir trouvé leur place dans leur principale ville d'accueil. Le quartier européen est souvent comme une zone désincarnée, froide et coupée du monde. Une poignée d'irréductibles habitants se bat d'ailleurs pour que ces rues reprennent vie et que les institutions aient enfin à Bruxelles une image de lieux proches des citoyens. Ils pourraient notamment être aidés par le développement du télétravail depuis la pandémie. La Commission veut réduire l'ampleur de ses bâtiments en passant de 780 000 m² occupés à Bruxelles à 580 000 m².


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles