Pour la majorité, la première bataille à mener est celle des idées

Par Alexandre Mancino et François de Rugy*
·1 min de lecture
Le Cercle Orion se fixe comme objectif d’entretenir un dialogue permanent avec les parlementaires de la majorité présidentielle actuelle
Le Cercle Orion se fixe comme objectif d’entretenir un dialogue permanent avec les parlementaires de la majorité présidentielle actuelle

Il y a ceux ? conservateurs de droite comme de gauche, de moins en moins nombreux, de plus en plus divisés ? qui rêvent simplement de refermer en 2022 la parenthèse ouverte en 2017 avec l'élection d'Emmanuel Macron à la présidence de la République. Il y a ceux ? populistes d'extrême droite, toujours aussi menaçants ? qui ambitionnent de faire basculer la France dans une de ces expériences illibérales dont les États-Unis sortent à grand-peine, et qui menacent tant de démocraties dans le monde. Et il y a ceux ? nous en sommes ? qui souhaitent approfondir la recomposition politique entreprise en 2017, en s'appuyant sur les valeurs fortes qui l'ont inspirée : l'adhésion à l'économie de marché et au libéralisme économique, la volonté d'adapter le système de protection sociale aux enjeux des nouvelles formes d'inégalités, l'engagement européen dans un monde ouvert, la volonté d'offrir à chacun les moyens de construire sa vie en s'arrachant aux déterminismes qui enferment et en s'émancipant des tentations séparatistes, l'ambition de donner à la crise écologique des solutions efficaces plutôt que d'en faire une succession de batailles symboliques sans résultat.

Lutter contre l'« archipélisation »

Regroupés au sein du Cercle Orion*, de jeunes diplômés s'organisent depuis 2017 pour mettre sur pied un laboratoire d'idées généraliste, pour formuler des propositions et mener des réflexions au service de l'action publique. De leur côté, des parlementaires de la majorité c [...] Lire la suite