MAISONS DE L'HORREUR. Malédiction, fantôme, pendaison… Pourquoi la maison d'Hempempont a été détruite

L'histoire fait toujours froid dans le dos aux habitants de Villeneuve d'Ascq qui connaissent les légendes urbaines, pourtant la maison d'Hempempont a été détruite il y a plusieurs années déjà, en 2015. Il faut dire que de nombreuses choses se sont prétendument déroulées dans cette fameuse demeure, et que le passé glauque qui semblait entourer la maison a marqué plus d'une famille. Tout a commencé pendant la Seconde Guerre mondiale, lorsque la famille établie dans cette maison à l'architecture hitchcockienne au milieu des champs a perdu son petit garçon de 5 ans. L'enfant, selon la légende, serait soudainement mort sans explication. Et c'est sa présence qui, depuis, hante les murs de la fameuse maison d'Hempempont. Les propriétaires suivants ont en effet été nombreux à témoigner de bruits inexpliqués dans les couloirs, notamment de bruits de pas ou de rires d'enfants...

Pour ajouter à cette histoire de fantôme, un autre événement morbide se serait déroulé plusieurs années plus tard. Les histoires racontent que trois hommes locataires de la maison hantée se seraient pendus dans la chambre où l'enfant des premiers propriétaires était mort. De quoi alimenter des rumeurs effrayantes qui n'ont fait qu'ajouter à l'aura de mystère entourant cette maison de l'horreur. Par la suite, différents propriétaires se sont succédés sans parvenir à réellement restaurer cette demeure grandiose. Certains disent que lorsque les ouvriers avançaient sur un (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Il passe illégalement des frontières et se fracture la cheville pour voir sa petite-amie, le dénouement est terrible
Il planifie une soirée avec des escortes quelques jours après la naissance de sa fille handicapée
Affaire Daval : cette peur surréaliste qu'avaient les avocats de Jonathann avant ses aveux
Affaire Daval : révélation choc sur le texte lu par Jonathann Daval le jour de la fameuse marche blanche
TÉMOIGNAGE J'ai épousé mon demi-frère trois ans après le mariage de nos parents