La Maison Lumni (France Télévisions) : qui sont les professeurs qui donnent les cours à vos enfants ?

Depuis lundi 16 mars, confinement oblige, petits et grands sont à la maison. Si les parents sont en télétravail ou en chômage partiel, les enfants, eux, doivent suivre les cours que leur prodiguent leurs enseignants via les plateformes du Ministère de l'Education nationale. Mais comme l'avait annoncé le Ministre Jean-Michel Blanquer, le service public de l'audiovisuel a été sollicité pour compléter ce suivi scolaire. Aussi, France Télévisions propose depuis hier lundi 23 mars un programme de cours adaptés à tous les niveaux. Son titre : La maison Lumni. Des cours quotidiens sont offerts sur France 4 pour les primaires, les collégiens et les lycéens. A ceux-ci s'ajoute un rendez-vous aussi quotidien, La maison Lumni, l'émission, multi-diffusé (sur France 2, France 4 et sur France 5), animé par Alex Goude, entouré pour l'occasion de professeurs et de bloggueurs pédagos.

Tous sont des professeurs de l'Education nationale en exercice

Mais alors, qui sont ces professeurs que l'on retrouve dans La Maison Lumni ? Ils sont une douzaine à se relayer afin d'éviter de multiplier les contacts et interactions. Tous ces rendez-vous sont d'ailleurs tournés en équipe technique très réduite -environ six personnes sont mobilisées pour les réaliser-. Ils ont été choisis (ou validés pour La maison Lumni, l'émission) par le ministère de l'Education nationale. Et tous sont des enseignants en exercice. D'ordinaire ils donnent les cours à leurs élèves pour les mêmes niveaux et les mêmes disciplines. Tous

Retrouvez cet article sur Télé-Loisirs

Cristiano Ronaldo : son magnifique geste pour les hôpitaux en pleine épidémie (PHOTO)
La chambre bleue : succombez au charme vénéneux de ce polar élégant signé Mathieu Amalric
Mort d'Albert Uderzo : un acteur de La Casa de Papel rend hommage au dessinateur d'Astérix en se déguisant en Obélix (PHOTO)
Le prince Charles testé positif au coronavirus
Une auditrice de RMC en larmes en évoquant ces infirmiers traités comme des "pestiférés" qui reçoivent des menaces de leur voisinage (VIDEO)