"Maison de l'horreur": trois ministres saisissent leurs inspections

La secrétaire d'Etat française à l'Enfance Charlotte Caubel à l'hôtel Matignon à Paris, le 27 mai 2022 - Emmanuel DUNAND © 2019 AFP
La secrétaire d'Etat française à l'Enfance Charlotte Caubel à l'hôtel Matignon à Paris, le 27 mai 2022 - Emmanuel DUNAND © 2019 AFP

Trois ministres ont saisi leurs inspections pour enquêter sur la situation à Noyelles-sous-Lens (Pas-de-Calais), a-t-on appris de sources concordantes. La semaine dernière, plusieurs enfants maltraités avaient été découverts chez eux.

Éric Dupond-Moretti, ministre de la justice, Pap N’Diaye, ministre de l’Éducation nationale et de la jeunesse, et Charlotte Caubel, secrétaire d’État auprès de la Première ministre, chargée de l’Enfance, ont décidé de saisir respectivement l’Inspection générale de la Justice (IGJ), l’Inspection de l’Éducation, du Sport, et de la Recherche (IGESR) et l’Inspection générale des Affaires sociales (IGAS) pour mener ces investigations.

La secrétaire d'État s'est rendue dans le département lundi

La semaine dernière, Charlotte Caubel avait réagi à la situation sur notre antenne. Elle affirmait que la famille avait déjà fait l'objet d'un signalement en 2013. "On sait qu'un certain nombre de signalements ont été transmis par l'Éducation nationale et des tiers, qu'un dispositif d'accompagnement de la famille a été mis en place, mais que la famille n'était pas du tout collaborante", avait-elle ajouté.

Elle s'était également déplacée dans le département lundi. À la préfecture d'Arras, elle a rencontré les différents acteurs de la protection de l’enfance, le préfet du Pas-de-Calais et le sous-préfet d’arrondissement. Elle a annoncé cette enquête administrative transversale, ainsi que la création d’un comité de suivi renforcé dans le Pas-de-Calais en matière de protection de l’enfance.

Article original publié sur BFMTV.com