La maison de l'ayatollah Khomeini incendiée par les manifestants en Iran

En Iran, les manifestations de cette semaine coïncident avec les commémorations du "Novembre sanglant" : il y a trois ans plus de 300 personnes, selon Amnesty, avaient été tués lors de manifestations provoquée par la hausse des prix du carburant.