La Maison Blanche pousse pour le développement de vaccins anti-Covid de "nouvelle génération"

Vaccin contre le Covid-19 (Photo d'illustration) - AFP
Vaccin contre le Covid-19 (Photo d'illustration) - AFP

La Maison Blanche organisait mardi un "sommet" destiné à promouvoir le développement de vaccins contre le Covid-19 de "nouvelle génération", c'est-à-dire conférant une protection plus durable et plus large que les vaccins actuels.

Le sommet réunissait des scientifiques, des responsables de l'administration de Joe Biden, mais aussi des représentants de l'industrie pharmaceutique, dont Pfizer et Moderna.

"Vaccins pan-coronavirus" et "vaccins muqueux"

Si les vaccins déjà autorisés continuent à très bien protéger des cas graves de la maladie, les mutations des différents variants du virus apparus au fil du temps ont réduit leur efficacité, notamment pour prévenir l'infection et la transmission, et des rappels sont vite devenus nécessaires.

Le Dr. Anthony Fauci, directeur de l'Institut national des maladies infectieuses et conseiller de Joe Biden sur la crise sanitaire, a estimé que les efforts vers des vaccins de nouvelle génération reposaient sur "deux piliers": des "vaccins pan-coronavirus", et des "vaccins muqueux".

Concrètement: un vaccin universel visant tous les coronavirus, ou un vaccin de type spray nasal. Cette deuxième possibilité permettrait de stimuler une réponse immunitaire "au niveau local", afin de frapper le virus très rapidement "là où il entre".

"Le but est de ne pas seulement protéger contre la maladie, mais de protéger contre son acquisition, et avec cela, la transmission", a expliqué Anthony Fauci.

Un objectif "ambitieux"

De nombreuses études sont actuellement en cours pour développer ce type de vaccin. Concernant un vaccin universel contre tous les coronavirus, deux stratégies sont étudiées, a détaillé le Dr Fauci: utiliser un élément commun à tous les virus visés, ou bien une approche "mosaïque", en prenant de multiples parties du virus.

Les vaccins actuels de Moderna et Pfizer visent en effet la seule protéine Spike du virus, à sa surface, mais celle-ci est propice aux mutations.

Aboutir à un tel vaccin universel reste pour le moment "ambitieux", a toutefois prévenu le Dr Fauci, soulignant le rôle important à jouer pour l'industrie pharmaceutique dans ce but.

En attendant, l'exécutif américain a demandé aux entreprises fournissant les actuels vaccins de mettre à jour leur formule afin qu'elle confère une efficacité renforcée contre le variant Omicron spécifiquement. Le gouvernement espère une vaste campagne de rappel avec cette nouvelle formule à l'automne.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles