La mairie de Paris agacée par une pub sauvage de Burberry sur une piste cyclable

Le 16 mai, des agents municipaux de la ville de Paris ont dû intervenir pour décoller la publicité de 80 mètres de long installée par Burberry dans le XVIe arrondissement.

PARIS - “Masquer une piste cyclable sur 80 mètres avec une publicité interdite et un revêtement glissant...” Jeudi 16 mai, les Parisiens et les touristes qui empruntaient le célèbre pont de Bir Hakeim ont découvert une immense bâche portant le logo de la marque de prêt-à-porter britannique Burberry. 

Une publicité installée sans aucune autorisation de la part des autorités, qui plus est sur une piste cyclable qu’elle rendait glissante. 

Dans la foulée, Paul Simondon, l’adjoint à la maire de Paris Anne Hidalgo en charge de la Propreté et de la Gestion des déchets a poussé un coup de gueule pour dénoncer les méthodes de la marque. “Burberry, qui pu vous faire croire que c’était une bonne idée pour votre image? Tout vient d’être retiré, la facture vous parviendra rapidement”, a-t-il écrit sur Twitter. Et de conclure, agacé: “Merci de respecter Paris à l’avenir.”  

Sur les photographies publiées par l’élu du Xe arrondissement de la capitale, on voit effectivement des agents municipaux décoller la bâche publicitaire. “C’est à la fois totalement interdit, car la manière de faire de la publicité en ville est encadrée, et par ailleurs extrêmement dangereux pour les cyclistes”, a expliqué Paul Simondon à BFM Paris

Plusieurs internautes ont également dénoncé les méthodes de la marque, qui lançait le jour même une campagne pour vanter une “mode durable”, expliquant viser le “zéro déchet” et ne plus émettre de carbone d’ici 2022. 

Retrouvez cet article sur le Huffington Post