Mairie de Marseille : Samia Ghali votera pour Benoît Payan

·2 min de lecture

En vingt cinq ans, Marseille n'avait connu qu'un seul maire, Jean-Claude Gaudin. En six mois, deux s'apprêtent à s'y succéder. Et le prénom du nouvel édile se confirme un peu plus. Ce jeudi 17 décembre, la deuxième adjointe à la mairie de Marseille Samia Ghali a annoncé qu'elle votera pour Benoît Payan, actuel premier adjoint socialiste, pour prendre la tête de la deuxième ville de France.Un scénario qu'avait proposé Michèle Rubirola, élue en juin, démissionnaire de son poste de maire ce mardi 15 décembre. Tous les observateurs attendaient cependant "l'approbation" de Samia Ghali, qui avait fait pencher la balance vers la cheffe de file du Printemps marseillais, la coalition de gauche à la tête de la mairie, lors des élections municipales en juin. Samia Ghali, à la tête d'un groupe de neuf conseillers de gauche, "ne souhaite pas rajouter un désordre supplémentaire", alors que beaucoup lui prêtaient des intentions de se présenter face à Benoît Payan. "Les Marseillais ne méritent pas cela", a-t-elle déclaré lors d'une conférence de presse depuis sa mairie de secteur des quartiers du nord de la ville (15ème et 16ème arrondissement).Samia Ghali a réaffirmé avoir "passé un contrat avec le Printemps marseillais, pas avec un homme ou une femme", se référant au pacte fait lors du conseil municipal du 4 juillet, qui avait duré plusieurs heures. Nécessaires à la gauche lors du "troisième tour" pour faire élire Michèle Rubirola et mettre un terme à 25 ans de règne de la droite, les...Lire la suite sur MarianneLes finances de la mairie de Paris sous tensionCoup de tonnerre à Marseille, Michèle Rubirola quitte son fauteuil de maire"A Lyon, un mystérieux feu d'artifice agace la mairie"Changer le nom des rues ? "Chaque maire est libre de faire ce qu'il souhaite !"Armer la police municipale ? Les maires sous la pression de leurs effectifs