Maires de France : Macron déclare son amour et défend son bilan

·1 min de lecture

Tout en leur tressant des louanges pour leur action durant la crise sanitaire, Emmanuel Macron a défendu son bilan jeudi devant plusieurs milliers de maires réunis en congrès, en leur promettant "plus de déconcentration", dans une ambiance moins hostile que par le passé. "Je veux vous dire la reconnaissance de la nation" qui "sera à vos côtés partout où il y a un retour de la violence" contre les élus, leur a-t-il d'abord lancé, après les discours critiques du nouveau président de l'AMF David Lisnard (LR) et du vice-président André Laignel (PS).

>> LIRE AUSSI - Moins de normes, plus d'économies : les ambitions de David Lisnard pour les maires

"Il se peut qu'il y ait eu des malentendus au début, il se peut qu'il ait eu des préjugés. J'assume de ne pas avoir été maire", a-t-il lancé après un quinquennat émaillé de tensions mais dans une ambiance moins houleuse que lors de sa première intervention en 2017 où il avait été sifflé par les élus.

Evoquant ce reproche qu'on lui fait d'être "un des seuls présidents de la Vème République à ne pas avoir été maire", il a répliqué : "j'ai compris que l'on honorait beaucoup le général de Gaulle ces derniers temps. Il se peut qu'il ait eu le même défaut." Mais "j'espère que vous avez découvert (...) que j'aimais votre action", a-t-il poursuivi, ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles