L'AMF déroule le tapis rouge pour le maire de Cannes

·4 min de lecture

L'influente Association des maires de France (AMF) a désigné mercredi à sa tête le maire LR de Cannes David Lisnard, adoubé par le sortant François Baroin, aux dépens de son rival "Macron-compatible" Philippe Laurent.

Avec plus de 62% des suffrages exprimés, M. Lisnard , 52 ans, s'est imposé lors du 103e congrès des maires face à l'élu UDI de Sceaux et secrétaire général sortant de l'AMF, un centriste plus enclin à dialoguer avec la majorité présidentielle après un quinquennat marqué par les tensions entre les édiles et l'exécutif.

Elu pour un mandat de trois ans, le maire de Cannes s'est engagé dans son premier discours à "être le garant de l'indépendance de l'AMF". "Le score est net. La ligne qui a été choisie est claire", a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse.

Emmanuel Macron, qui clôturera le congrès jeudi avec un discours, l'a félicité dans la soirée en recevant un millier de maires à l'Elysée - une habitude qu'il avait instaurée en 2017 et qui avait été interrompue par l'épidémie du Covid-19 - pour les remercier de leur action durant la crise sanitaire.

"Bon courage dans cet esprit d'unité de pluralisme et d'indépendance auquel vous êtes attaché", a lancé le chef de l'Etat au maire de Cannes, ajoutant que la République avait "besoin de l'AMF", déclenchant une salve d'applaudissements.

M. Laurent, qui a réalisé un score supérieur aux attentes, a souhaité "bonne chance" au vainqueur, tout en exprimant auprès de l'AFP sa "déception" quant à la participation, un tiers seulement des plus de 34.000 maires s'étant mobilisés alors qu'ils avaient la possibilité de voter à distance par internet.

M. Lisnard ne comptait pas sur un soutien unanime de sa famille politique, à l'image de Renaud Muselier, le président de la région PACA, qui a appelé les maires à voter pour M. Laurent, adversaire qui avait d'autres élus Républicains sur sa liste comme le maire de St-Etienne Gaël Perdriau.

Avec à ses côtés l'inamovible André Laignel, maire socialiste d'Issoudun (78 ans), ancien ministre de François Mitterrand et premier vice-président sortant de l'AMF, M. Lisnard, bien ancré à droite, avait le soutien du PS, à l'exception du maire du Mans Stéphane le Foll.

Le candidat à l'investiture LR Eric Ciotti, député des Alpes-Maritimes, a rapidement salué dans un communiqué la victoire de son collègue de parti, taclant au passage ses rivaux M. Muselier et le maire de Nice Christian Estrosi "pour leur contribution décisive" à cette victoire.

- Opposition systématique" -

Le patron des sénateurs socialistes Patrick Kanner a également félicité M. Lisnard et M. Laignel pour leur élection qui va "permettre à l'AMF de conserver son indépendance".

Au-delà de la personnalité des deux prétendants, ce sont deux manières d'appréhender les relations avec Emmanuel Macron qui se sont affrontées lors de ce scrutin placé à cinq mois de la présidentielle: M. Lisnard se présentait comme le garant de "l'ADN indépendant" de l'AMF qui a caractérisé les sept années de mandat de M. Baroin, alors que M. Laurent était plus disposé à dialoguer avec l'exécutif.

Cette élection intervient au terme d'un quinquennat marqué par de fortes divergences entre l'exécutif et l'AMF, accusée par le gouvernement "de ne pas avoir été force de proposition, mais force d'opposition systématique" sous M. Baroin.

Peu après son arrivée à l'Elysée, alors qu'il avait annoncé la suppression de la taxe d'habitation, Emmanuel Macron avait été sifflé lors de sa première intervention au congrès de l'AMF.

Le hashtag #balancetonmaire, lancé un an plus tard sur les réseaux sociaux par la macronie pour dénoncer les élus qui avaient augmenté la taxe d'habitation, est également resté en travers de la gorge de nombreux élus.

L'ex-Premier ministre Edouard Philippe, maire du Havre, François Bayrou, Haut-Commissaire au plan et maire de Pau ou encore Karl Olive, maire de Poissy, un proche du chef de l'Etat, figuraient parmi le millier d'élus invités à l'Elysée mercredi soir.

"Merci pour tout le travail fait et je ne vous lâcherai pas", leur a lancé le chef de l'Etat en leur promettant son "soutien indéfectible" contre les violences, agressions et incivilités.

arz/jk/dch

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles