Le maire ukrainien de Kherson arrêté par les autorités pro-russes

AP

Le maire ukrainien élu de Kherson, ville du sud de l'Ukraine occupée par les forces russes et leurs alliés séparatistes, a été arrêté, a annoncé le chef adjoint de l'administration d'occupation. Le responsable dit également que l'élu a été « neutralisé ».

« L'ex-maire (Igor) Kolykhaïev a été arrêté », a dit Kirill Stremooussov, responsable de l'Administration militaire et civile de la région de Kherson. Plus tôt dans la journée de mardi, une conseillère de M. Kolykhaïev avait dénoncé sur Facebook « l'enlèvement » du maire élu. Après sa mise à l'écart en avril, l'édile avait annoncé rester dans sa cité et continuer son action pour ses administrés.

Cela faisait plusieurs jours que les autorités d'occupation le critiquaient avec virulence. Parallèlement, les attentats visant les représentants des autorités pro-russes se sont multipliés ces dernières semaines. Le 24 juin, un responsable pro-russe a été tué à Kherson dans l'explosion de sa voiture, un acte qualifié de « terroriste » par le Kremlin.

Éléments de langage russe

Igor Kolykhaïev, le maire de Kherson, avait été écarté du pouvoir local par les forces russes en avril, quelque semaines après la conquête par Moscou de cette ville et de sa région éponyme. « Il est considéré comme un maire héros dans le milieu nazi (...) Cette personne qui faisait beaucoup de mal au processus de dénazification a enfin été neutralisée », a ajouté M. Stremooussov.

Dans les tout premiers jours de son offensive contre l'Ukraine, la Russie a conquis et occupé une partie du sud ukrainien, notamment la région de Kherson, avant que sa progression dans la région ne soit stoppée.

Ces dernières semaines, les forces ukrainiennes sont repassées à l'offensive dans la zone pour reprendre ces territoires perdus. La Russie et ses alliés considèrent que les autorités ukrainiennes sont pilotées par des dirigeants « nazis ». Le Kremlin justifie son offensive contre l'Ukraine par la nécessité de « dénazifier » le pays.

À lire aussi : Le Kremlin déclare qu’il arrêtera son offensive quand l'Ukraine capitulera

(Avec AFP)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles