Le maire de Saint-Brieuc refuse de mettre en place le couvre-feu à 18 heures : "On ne va rien changer"

franceinfo
·1 min de lecture

Hervé Guihard dénonce une absence de concertation de la part du gouvernement alors que la mesure est en vigueur depuis semedi sur tout le territoire métropolitain.

"On ne va rien changer", a assuré samedi 16 janvier sur franceinfo Hervé Guihard, le maire de Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor), du mouvement Place Publique, alors que le couvre-feu à 18 heures est en vigueur depuis samedi sur tout le territoire métropolitain par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19. "On va continuer à ouvrir les écoles, les crèches, les centres de loisirs, les centres d'accueil jusqu'aux horaires classiques. Parce que sinon, ce sont toujours les plus défavorisés qui trinquent", explique l'édile.

"On n'est pas encore dans un territoire en crise"

Hervé Guihard ironise sur la volonté du Premier ministre de "graduer la riposte" à l'épidémie : "Tout le monde à 18 heures partout en France, il considère que c'est gradué." Le maire de Saint-Brieuc va donc "mettre en place un 'gradué proportionné', mais sur le territoire".

L'élu souligne que sa ville a eu "50% d'augmentation" d'hospitalisations en réanimation. "C'est vrai, mais on est passé de 0 à 2 en réanimation. On n'est pas encore dans un territoire en crise. Si nous étions en crise, je n'aurais pas du tout cette réaction." Hervé Guihard ne compte donc rien changer aux règles sur sa commune, d'autant plus qu'il est "en manque d'agents", parce qu'il y a "aussi des personnes vulnérables" parmi ces (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi