Un maire noir, pour certains, c'est impensable

France 2


Un maire noir élu au premier tour dans une commune rurale de l'Aveyron, et avec 62% des voix ! Pas évident, dans un coin de France où le terroir est érigé en religion. Même s'il est très intégré dans sa région d'adoption et dans son village de Sainte-Juliette-sur-Viaur, où il était déjà conseiller municipal, Simon Worou a dû labourer le terrain pour se faire accepter. Il lui a fallu convaincre les habitants (beaucoup sont des agriculteurs) un par un, avec le sourire. Car sa candidature a bousculé bien des anciens.

"C'est l'envie d'oser... de transgresser"

Qu'est-ce qui a décidé le jeune Togolais arrivé en France à 23 ans, naturalisé à 31, aujourd'hui cadre dans une collectivité locale, à se présenter à l'élection municipale ? Simon Worou sourit : "Je me suis dit 'Pourquoi pas moi ?' C'est l'envie d'oser... de transgresser..." Ceindre l'écharpe de maire de la République française quand on est noir serait encore une transgression ? "Pas pour la jeune génération, peut-être, mais pour certains, c'est impensable, développe l'élu. Ce ne sont pas des habitudes. On ne s'en rend pas compte, mais c'est très violent."

Extrait de "Noirs de France : l'impossible élection", un reportage diffusé dans "Complément d'enquête" le 5 octobre 2017.

Retrouvez cet article sur Francetv info

VIDEO. Quatre fois où les mots d'Emmanuel Macron sont sortis de leur contexte
"19h le dimanche" avec Marc Trévidic
Élection Les Républicains : qui sont les candidats à la présidence ?
Histoires d'info. "Parler vrai" est-ce "parler mal"?
VIDEO. Noirs de France : l'impossible élection

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages