La maire de Madrid parie sur la démocratie participative

France 3

La première femme élue à la mairie de Madrid est une grand-mère jeune d'esprit. A 71 ans, Manuela Carmena roule à vélo et prend les transports en commun (elle préfère le métro pour lire confortablement). Cette ancienne militante communiste et antifranquiste est aussi une écologiste convaincue. Pour lutter contre la pollution qui asphyxie Madrid, elle a promis de fermer à la circulation la Gran Via, l'une des rues principales de la capitale. Extrait du magazine "Avenue de l'Europe. Brouillard sur les villes".

Le refus des polémiques politiciennes

Issue du mouvement des Indignés, la maire, ex-magistrate réputée de son métier, a été élue en mai 2015 avec le soutien de

Podemos, le parti de la gauche radicale. Comme Barcelone, Madrid parie désormais sur la démocratie participative. Pragmatique et accessible, Manuela Carmena se refuse à entrer dans les polémiques politiciennes et invite les Madrilènes à venir débattre avec elle. Tous les sujets sont les bienvenus.

Extrait du magazine "Avenue de l'Europe" du 12 janvier 2017.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Manuela Carmena, l'ex-"juge rouge" devenue maire de Madrid
La SNCF donne du travail à Alstom et Bombardier
C'est parti pour le compte personnel d'activité
Un emploi sur dix menacé par les robots
Truqueuse de comptes, affabulatrice ... Les secrets bien conservés de la défunte patronne de William Saurin

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages