Darmanin répond au maire de Lyon qui boycotte son déplacement

Photo
JEFF PACHOUD / AFP

JEFF PACHOUD / AFP

Le maire EELV de Lyon Gregory Doucet lors de son premier discours le 4 juillet 2020 (Illustration)

POLITIQUE - Son entourage souligne un « choix politique ». Alors que le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin est attendu à Lyon samedi 30 juillet pour rencontrer les policiers agressés dans le quartier de La Guillotière, le maire EELV de la ville, Grégory Doucet, a annoncé ce vendredi qu’il ne participera pas au déplacement.

Dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux, l’édile écolo (qui a déjà croisé le fer avec le ministre sur le sujet de la sécurité) justifie sa décision en évoquant une promesse non tenue du ministre de l’Intérieur.

« 300 policiers nationaux nets en plus, c’était son engagement il y a 2 ans à ma demande. C’est ce que nous attendons encore. Je ne serai pas présent. Ce n’est pas de ministre dont nous avons besoin mais de plus d’effectif », déplore-t-il sur Twitter. Un post notamment relayé par le député EELV Julien Bayoun qui déplore lui le « blabla du ministre de l’Intérieur ».

Grégory Doucet joint par ailleurs à son message un lien vers un article de France 3, datant de 2020, dans lequel il est question du recrutement de 100 agents supplémentaires par an pour Lyon.

Dans la matinée, l’édile s’était rendu sur place pour annoncer « une mobilisation de moyens à la hauteur des enjeux » en partenariat notamment avec les services de l’État.

À voir également sur Le HuffPost : Plus de viande à la cantine : quand Collomb et Doucet disaient exactement la même chose

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles