Un maire de l'Essonne placé en garde à vue après des accusations de viol

1 / 2

Attentats de janvier 2015: le procès prévu du 20 avril au 3 juillet 2020 

Quatorze prévenus devront comparaître devant une cour d'assises spéciale, soupçonnés de soutien logistique aux frères Kouachi et à Amédy Coulibaly.

François Pelletant, le maire centriste de Linas, dans l'Essonne, a été placé en garde à vue ce mercredi, dans le cadre d’une affaire de viol présumé à l’encontre d’un jeune Tunisien sans-papiers, selon une information du Parisien, confirmée par BFM Paris.

Les faits remontent à 2015. L'élu était alors l'employeur et le bailleur du jeune immigré. La victime présumée avait déposé plainte un an plus tard, en décembre 2016.

Déjà condamné pour "harcèlement moral...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi