Le maire d'Annecy demande des comptes à Amazon sur la construction d'un site logistique

1 / 2

1,2 million d'utilisateurs de plateformes de e-commerce ont vu leurs données transmises au fisc

Le maire d'Annecy, agacé d'avoir découvert dans la presse locale la construction d'un site logistique d'Amazon dans sa commune, a réclamé des explications aux responsables du groupe américain en France.

"Je n'aime pas être dupé. On ne prend pas les élus pour des andouilles", a déclaré ce mercredi Jean-Luc Rigaut (UDI), au lendemain d'une entrevue avec les représentants d'Amazon.

L'édile de Haute-Savoie reproche au géant de l'e-commerce d'avancer masqué: le nom d'Amazon n'apparaissait nulle part dans la demande de permis de construire. Ce projet d'environ 6900 m2, en bordure de l'autoroute A41, sur une parcelle privée, est porté par une société immatriculée à Paris, associant un promoteur immobilier de la région parisienne et un promoteur local, avec des clauses de confidentialité.

"Ils ont reconnu et accepté le fait que venir avec un faux-nez à Annecy, ce n'est pas bien", a rapporté Jean-Luc Rigaut. "Ils se sont justifiés en disant que c'était leur méthode et qu'ils faisaient comme ça partout en France." Le chantier, lui, suit son cours dans le secteur de Seynod. "Le droit privé s'applique. Il y a un projet, fait par un promoteur, conforme aux règles d'urbanisme. Le maire, là-dedans, ne peut rien faire", a affirmé Jean-Luc Rigaut.

Amazon promet des créations d'emplois 

L'élu a demandé à Amazon de prendre des engagements en matière de normes environnementales du bâtiment, d'utilisation de véhicules "propres" et de...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi