Un maire annonce une amende de stationnement de plus de 9 000 euros

Cyprien Tardieu
·2 min de lecture
Le maire d’une commune picarde annonce une amende de stationnement de plus de 9 000 euros
Le maire d’une commune picarde annonce une amende de stationnement de plus de 9 000 euros

Le maire de Saint-Valery-sur-Somme (Somme) vise les résidents qui prêtent leur carte de stationnement aux touristes. Dès l’an prochain, les contrevenants seront verbalisés à hauteur de 9 125 euros.

À Saint-Valery-sur-Somme, en Picardie, on ne badine pas avec les règles du stationnement. Irrité par le comportement de ses administrés, le maire de cette petite commune de 2 500 habitants a décidé de sévir, de manière spectaculaire. Selon France Bleu et Le Parisien, des propriétaires de gîtes ou de chambres d'hôtes et de résidences secondaires détourneraient leur carte de stationnement “invité” destinée normalement à leurs proches pour les prêter à leurs clients. Un manque à gagner de 20 euros pour la municipalité à chaque carte cédée dans cette station balnéaire où il peut être compliqué de se garer.

À LIRE AUSSI >> Vous n’aurez plus besoin de payer une amende de stationnement pour pouvoir la contester

Une pratique qui a déclenché le courroux du maire du village, Stéphane Haussoulier. Ce dernier vient d’annoncer qu’il ne sera plus possible de prêter cette carte à tarif réduit l’année prochaine, même à des touristes qui passent une ou plusieurs nuits dans la commune. Les contrevenants pris sur le fait écoperont alors d’une amende très salée à hauteur de 9 125 euros, soit le montant total d'une année de stationnement dans la commune.

“Peut-être que les gens seront raisonnables”

"Je trouve ça assez petit bras dans le sens où ces gens ont tout de même la capacité de vous demander entre 800 et 1 000 euros la semaine et ne sont pas capables d'acheter éventuellement la carte de stationnement normal à 40 euros la semaine", a regretté l’édile sur France Bleu.

À LIRE AUSSI >> À Bordeaux, la mairie veut calculer le prix du stationnement en fonction des revenus

En fixant la barre à plus de 9 000 euros, il espère décourager les résidents de prêter cette carte de stationnement. "Je sais bien que ça peut paraître complètement exorbitant. C'est bien parce que la somme est exorbitante que je me dis que le risque sera tellement important que peut-être que les gens seront raisonnables”, justifie-t-il.

Une dizaine de cartes "invités" aurait été détournée de son usage initial sur les 80 en circulation, relaye Le Parisien.

Ce contenu peut également vous intéresser :