Le maire écologiste de Grenoble estime que "Mélenchon n'est pas le problème" de la gauche

Jean-Luc Mélenchon n'a jamais été un grand fan de football. Mais cela n'empêche pas Éric Piolle de l'associer à une légende du ballon rond à l'occasion du lancement d'un blog ce mercredi 14 février, initiative avec laquelle le maire écologiste de Grenoble espère peser sur la recomposition de la gauche. Dans son premier billet, il souligne que le leader insoumis "n'est pas le problème", tout comme un certain numéro 10 n'était pas celui de l'Équipe de France en son temps. L'élu écrit ainsi:

"Être obnubilé par l’expulsion de celui qui a rassemblé 22% en 2022 (lors de la présidentielle, NDLR) quand les autres candidatures ne dépassaient pas les 5%, peut être comparé à penser que c’est Zidane qui a empêché la France d’être championne du monde en 2006 et que ça ira enfin mieux sans lui."

Former une "équipe" en vue de la prochaine présidentielle

En plus d'avoir "évité l'humiliation à la gauche et les écologistes en 2017 et 2022", Jean-Luc Mélenchon "n'a pas été loin d'écarter l'extrême droite au second tour", souligne encore Éric Piolle. Lui-même a tenté de se présenter à l'élection reine lors de la dernière échéance, mais n'y est pas parvenu, faute de remporter la primaire des écologistes.

Si le paysage actuel de la gauche est loin de représenter l'unité, entre l'éclatement de la Nupes et l'absence de liste commune aux élections européennes, Éric Piolle appelle à former une "équipe et un programme en capacité de gagner au second tour en 2027". "Faisons mieux", enjoint-il, rappelant que Jean-Luc Mélenchon avait lui-même lancé un appel en ce sens au soir du premier tour de l'élection présidentielle de 2022.

Avec quel capitaine d'équipe? Dans Libération, où il a annoncé avant l'heure la création de son blog, le maire de la capitale des Alpes a indiqué que "s’il semble aller de soi pour beaucoup, dont [lui], que Jean-Luc n’est pas la personne adaptée pour conduire cette équipe en 2027, son talent oratoire, sa notoriété et son expérience nous seront utiles voire nécessaires pour gagner."

Article original publié sur BFMTV.com