Et maintenant, Jupiter dans les yeux du télescope spatial James-Webb

Les premières images de James-Webb dévoilées le 12 juillet, et inaugurant de fait la campagne scientifique du plus grand et plus puissant télescope spatial jamais lancé, nous ont émerveillés au fil de leurs découvertes mardi. Il y a tellement de choses à dire pour chacune d’entre elles, des confins de l’Univers revisités – « l’image la plus profonde de l’Univers jamais obtenue » –, à la nébuleuse planétaire de l’anneau austral, en passant par une nébuleuse avec ses « reliefs » sidérants de détails, et sans parler des galaxies entremêlées du Quintette de Stefan, où l’on peut même voir des étoiles individuelles… Bref, des images déjà iconiques. Un bond en avant impressionnant dans les détails obtenus grâce à ses instruments pour des objets cosmiques distants de plusieurs dizaines de milliers d’années-lumière… à plusieurs milliards d’années-lumière. Et « this is just the beginning ! » (ce n’est que le début), ont répété les astrophysiciens qui ont participé à leurs présentations en direct par la Nasa.

De beaux détails des bandes nuageuses de Jupiter sur cette image prise par l'instrument NIRCam du télescope spatial James-Webb. Le grand ovale blanc près du bord de Jupiter, à droite, est bien sûr l'anticyclone de la Grande Tache rouge, deux fois plus grand que la Terre. La petite tache sombre à sa droite est l'ombre d'Europe. © Nasa, ESA, CSA, and B. Holler, J. Stansberry (STScI)
De beaux détails des bandes nuageuses de Jupiter sur cette image prise par l'instrument NIRCam du télescope spatial James-Webb. Le grand ovale blanc près du bord de Jupiter, à droite, est bien sûr l'anticyclone de la Grande Tache rouge, deux fois plus grand que la Terre. La petite tache sombre à sa droite est l'ombre d'Europe. © Nasa, ESA, CSA, and B. Holler, J. Stansberry (STScI)

Et maintenant, Jupiter !

Autre surprise et beauté inscrite le 12 juillet dans les archives Mikulski de la STSI (Space Telescope Science Institute) dans le cadre de la mise en service de James-Webb, un objet familier et tout proche : Jupiter. Les astronomes sont ravis et ne cachent pas leur admiration pour la qualité des images et des données obtenues.

Sur ces deux images de Jupiter obtenues avec la NIRCam (filtre 2,12 microns à gauche et 3,23 microns à droite) de James-Webb, on distingue le très fin anneau de Jupiter, de la brume, la lune galiléenne Europe, et les petites Thèbes et Métis. ©...
Sur ces deux images de Jupiter obtenues avec la NIRCam (filtre 2,12 microns à gauche et 3,23 microns à droite) de James-Webb, on distingue le très fin anneau de Jupiter, de la brume, la lune galiléenne Europe, et les petites Thèbes et Métis. ©...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles