"Maintenant, il faut aller jouer" : Cali chante dans la rue à Paris pour la réouverture des lieux de culture

Manon Botticelli
·1 min de lecture

"Laissez-nous jouer. Ouvrez les théâtres, les cinémas et les salles de concert". Devant la fontaine de Saint-Michel à Paris, dimanche 20 décembre, guitare à la main, l’artiste Cali a interprété Je dois encore vivre tiré de son dernier album Cavale, en y ajoutant à la fin un appel à la réouverture des lieux de culture. Sur décision du gouvernement, théâtres, cinémas et salles de concert doivent rester fermés au moins jusqu’au 7 janvier à cause de la pandémie, malgré la fin du confinement le 15 décembre.

Plusieurs représentants ou associations de cinémas et de théâtres ont réagi en déposant un référé-liberté, une procédure d’urgence, au Conseil d’Etat. Cali, lui, appelle tous les chanteurs et musiciens à "descendre dans la rue avec leur guitare".

Franceinfo Culture : Pourquoi avez-vous décidé de donner des concerts dans la rue ?

Cali : Hier j’étais à Paris, chez des amis. Je suis allé dans une Fnac et il y avait beaucoup de monde, les gens étaient les uns sur les autres ! Je me suis dit, ce n’est pas possible que nous n'ayons pas le droit de jouer, alors qu’il n’y a pas de cluster dans les salles de cinéma et de théâtre. Je l’ai vécu comme une punition. Je respecte ceux qui ont perdu des proches à cause de la Covid-19, c’est terrible évidemment. J’ai compris le (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi