« Maintenant, on arrête ! » : Muselier coupe les vivres du Parc de Camargue

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Le président de la région Paca ne tolère plus la gestion du Parc naturel régional de Camargue.
Le président de la région Paca ne tolère plus la gestion du Parc naturel régional de Camargue.

Le Parc naturel régional de Camargue devra désormais se passer des subsides ordinairement accordés par la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Renaud Muselier, réélu à la tête de la région en 2021, a décidé de mettre fin au financement du parc, comme il s'en est expliqué, jeudi 21 avril, dans les colonnes de La Provence. La décision est d'ampleur, les subventions régionales représentant quelque 400 000 euros annuels, soit 40 % du budget total du parc.

S'il en est arrivé à une telle décision, c'est que Renaud Muselier a de très nombreux reproches à adresser à la direction du parc. Le président de région, ex-LR rallié à Emmanuel Macron, énumère les défaillances : « illégalité des statuts », « absence totale de rigueur en matière d'évaluation », « impossibilité d'obtenir des financements à cause de justificatifs non présentés », mal-être généralisé du personnel, etc. « Le Parc de Camargue est malade », résume Renaud Muselier.

À LIRE AUSSIVilles et paysages français – Bienvenue en Absurdie

Des acteurs locaux très inquiets

En conséquence, Renaud Muselier veut réformer en profondeur la structure : « Je dis aux responsables du parc : maintenant, on arrête et on part sur de nouvelles bases », assume-t-il dans La Provence. Dans cet objectif, il avait demandé aux gérants du parc de lui faire parvenir, « sous quinze jours », une feuille de route visant à poser les bases d'une vaste réforme. Une demande qui, au 21 avril, était toujours lettre morte selon lui.

Pour autant, la [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles