"Maintenant, ça suffit !" : Épilepsie France réclame un plan national pour la maladie

·1 min de lecture

"Maintenant, ça suffit !" C'est un véritable coup de gueule qu'a poussé l'association Épilepsie France vendredi dans Europe Midi, par l'intermédiaire de son président, Christophe Lucas. Ce dernier a rappelé que de milliers de Français atteints d'épilepsie "ont un handicap envahissant au quotidien". En 2017 déjà, l'association avait organisé un premier sommet de l'épilepsie pour "faire un plan national de prise en charge de l'épilepsie, et on n'a pas été entendu", déplore-t-il. "Il y a eu des pansements sur la maladie, mais rien de concret et aucun plan d'action réellement national." L'organisation se fait le porte-parole des 650.000 épileptiques Français et de leurs proches.

 

>> Retrouvez Europe midi en replay et en podcast ici 

 

Un manque d'infrastructures adaptées

Le principal problème soulevé par Épilepsie France : le manque d'infrastructures adapté aux malades. "Sur le diagnostic, il manque un certain nombre d'équipes spécialisées en neurologie", rappelle le président. "Aujourd'hui, l'épilepsie est diagnostiquée tardivement ou de manière difficile, parce qu'il y a très peu de centres d'épilepsie en France." Les outils pour détecter la maladie manquent également cruellement selon l'association.

>> LIRE AUSSI - Stigmatisation, rejet... Comment l'épilepsie impacte la vie quotidienne des malades

"Des préjugés hallucinants"

"Au niveau de l'emploi et de la scolarité, de la mobilité et de la vie sociale en général, les patients aujourd'hui se retrouvent avec des préju...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles