Maine-et-Loire: un homme recherché après la mort de sa petite-amie

·2 min de lecture
L'avis de recherche publié par les gendarmes. - BFMTV
L'avis de recherche publié par les gendarmes. - BFMTV

Après la découverte du corps sans vie d'une femme de 47 ans à Saint-Sigismond, à l'Ouest d'Angers, dans le Maine-et-Loire, la gendarmerie a lancé un appel à témoins pour retrouver un homme de 46 ans. Pierre Nicolas Chupin, le petit-ami de la victime, qui est recherché en tant que témoin. D'après les informations de Ouest-France, c'est lui qui aurait donné l'alerte en demandant à son voisin de prévenir les secours.

"Depuis, il est parti à pied. On voudrait bien qu’il nous explique ce qui s’est produit", explique Eric Bouillard, le procureur de la République d'Angers, jeudi soir lors d'une conférence de presse rapportée par nos confrères.

La victime a reçu un choc important à la tête qui serait à l'origine de son décès immédiat. Mère de deux enfants dont un mineur, elle travaillait dans l'administration pénitentiaire.

Un dispositif important déployé par les forces de l'ordre

Cette femme de 47 ans était en arrêt maladie depuis quelques semaines et sa relation naissante avec l'homme recherché n'était "pas marquée par des violences" d'après le procureur de la République. Pierre Nicolas Chupin "n'était pas à proprement parler son compagnon ; plutôt son amoureux. Ils se fréquentaient."

"Il est connu pour des problèmes d’intempérance et a fait l’objet d’une condamnation pour violences, mais pas sur une femme. Il peut avoir tendance à s’emporter, ou avoir un comportement aberrant, notamment sous l’effet de l’alcool, mais n’a pas le profil d’un homme habituellement violent", explique Eric Bouillard.

Le procureur de la République a précisé que l'hypothèse du crime n'est pas confirmée et que les investigations se poursuivent. D'après les informations de nos confrères, un important dispositif a été déployé pour retrouver ce témoin: section de recherche, hélicoptère, escadron de gendarmerie mobile, équipe cynophile...

Si vous avez la moindre information, contactez le centre opérationnel de la gendarmerie d'Angers au 02 41 36 63 21.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles