Main Square Festival n'a pas fait le plein cette année

Edition en demi-teinte pour le festival Main Square qui s'est achevé dimanche avec un concert de Lenny Kravitz. Faute de festivaliers, le festival a perdu de l'argent pour la première fois depuis 2014, comme le précise La Voix du Nord ce lundi.

Avec en moyenne 32.500 spectateurs par jour, la jauge à 42.000 n'a pas été atteinte. Le directeur du festival, Armel Campagna, déplore dans les colonnes du quotidien régional le manque de pass pour plusieurs jours, qui se sont moins bien vendus que les précédentes années. L'inflation du prix du billet à 69 euros par jour contre 54 euros il y a deux ans a pu échauder les fans.

"C'est une fin de cycle pour les festivals, certains ne reviendront pas, ça rend humble", souligne encore le directeur du festival auprès de la Voix du Nord, ajoutant "On va devoir s'adapter".

Cachets des artistes et inflation

Parmi ces ajustements, le directeur évoque la création de pass deux jours modulables, qui ne seraient pas sur deux jours consécutifs.

Le Main Square Festival n'est en effet pas le seul festival à connaître une année difficile en raison notamment de l'envolée des coûts de fonctionnement et des cachets des artistes. Le festival Main Square ne peut ainsi pas s'offrir des têtes d'affiche telles que Coldplay. "Ce n'est plus possible", souligne Armel Campagna. Et le cachet de Lenny Kravitz a été multiplié par 2,5 depuis sa dernière venue en 2015.

De nombreux festival sont donc aujourd'hui à la peine, et certains ont même du renoncer à l'édition 2024 ou fermer boutique, comme le Vyv festival de Dijon.

Pour Paul Langeois, à la tête du Festival Beauregard, près de Caen, interrogé par l'AFP, "l'économie d'un festival est compliquée, c'est très fragile".

Article original publié sur BFMTV.com