Sa main engourdie s’est avérée être un cancer du cerveau

·2 min de lecture
Les fourmillements peuvent être un symptôme du glioblastome multiforme

La femme d’un patient anglais de 59 ans décédé d’une forme agressive d’une tumeur au cerveau souhaite alerter sur le fourmillement, un symptôme peu connu du cancer du cerveau.

Steve Dixon avait 59 ans. Grand-père de trois petits-enfants, le Britannique est décrit par sa femme, Jane, comme un golfeur passionné qui ne fumait pas et ne buvait qu’à de très rares occasions. En 2019, le quinquagénaire a commencé à ressentir des fourmillements à la main gauche. Son entourage a d’abord pensé qu’il pouvait s’agir d’un AVC. Les picotements au niveau de la main et du bras font effectivement partie des signes avant-coureurs de l’AVC ischémique transitoire, lorsqu’un caillot obstrue de manière transitoire la circulation sanguine cérébrale.

Vidéo. Dr Christian Recchia : "C’est le premier cancer, tous sexes confondus, alors il faut y penser"

"C’est arrivé très soudainement, détaille Jane qui souhaite alerter l’opinion publique sur l’importance du diagnostic. Après un scanner, les médecins ont découvert une masse dans son cerveau.” Steve Dixon apprend alors, en mars 2019, la véritable raison qui explique sa sensation d’engourdissement de la main : un glioblastome multiforme (GBM). La survie médiane de cette tumeur cérébrale est d'environ 15 mois, malgré un traitement combinant chirurgie intracrânienne et séances concomitantes de radiothérapie et de chimiothérapie.

5000 nouveaux cas diagnostiqués en France par an

L’état de santé de Steve Dixon finit par s’améliorer grâce à un traitement lourd. Malheureusement, il fait une rechute en mars 2020. Depuis, la maladie n’a jamais cessé de progresser menant Steve Dixon en soins palliatifs. Entouré par ses proches, il est décédé le 9 janvier 2021.

Jane se consacre désormais à la levée de fonds pour trouver un remède aux tumeurs au cerveau. "Mon expérience tragique m’a fait prendre conscience des terribles statistiques entourant les tumeurs cérébrales. Je veux faire tout ce que je peux pour éviter que d’autres familles ne soient déchirées par un diagnostic de tumeur cérébrale."

Les glioblastomes sont les tumeurs cérébrales malignes les plus fréquentes chez l'adulte. Chaque année, environ 5000 nouveaux cas sont diagnostiqués en France. Les autres symptômes de la maladie sont des maux de tête, des nausées et vomissements, des troubles de l'humeur ou du comportement, une faiblesse d'un membre et parfois des crises d'épilepsie.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles