Mahomet effacé de L'Enfer de Dante : "Une tendance du monde culturel occidental à reculer face au terrorisme"

·1 min de lecture

Aux Pays-Bas, le nom de Mahomet a été effacé d'une nouvelle traduction de l'Enfer de Dante. De quoi ce "nettoyage", opéré par l'éditeur, est-il le nom ? Analyse avec le médiéviste franco-américain John Tolan, auteur de "Mahomet l'Européen, histoire des représentations du prophète en occident" sorti en 2018 chez Albin Michel.

La semaine dernière, une nouvelle traduction simplifiée de l'Enfer de Dante a fait polémique aux Pays-Bas après que l'éditeur a décidé d'effacer le nom de Mahomet d'un passage du texte où le prophète se retrouve parmi les hérétiques. Est-ce la première fois qu'un éditeur prend ce genre de décision ? De quoi ce "nettoyage" est-il le nom ? Explications et analyses avec le médiéviste franco-américain John Tolan, auteur de "Mahomet l'Européen, histoire des représentations du prophète en occident" sorti en 2018 chez Albin Michel.Marianne : Aux Pays-Bas, une maison d’édition a décidé d’effacer le nom de Mahomet de sa nouvelle traduction d l’Enfer de Dante où le prophète de l’Islam y est décrit comme faisant partie des âmes damnées. En quoi ce passage poserait un problème ?John Tolan : Avant de vous répondre, je voudrais juste recontextualiser le texte de la Divine comédie et expliquer en deux mots son architecture. Dans ce livre écrit au début du XIVe siècle, Dante raconte un voyage fictif qu’il aurait fait vers 1300 accompagné par Virgile. Le grand poète latin lui sert de guide et lui montre successivement l’enfer et le purgatoire. Puis, Dante...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Caricatures de Mahomet : après la suspension d'un enseignant, l'Angleterre sous pression

Motion de défiance contre la direction de 20 Minutes : "On va droit dans le mur"

20 départements sous "surveillance renforcée", pas de mesures immédiates : les annonces de Castex

"Un pull à 20 euros, c’est ce que je mange en une semaine" : ce que coûte le Covid aux Français

"Je ne supporte plus les écrans, je veux rencontrer les gens en vrai" : c'est quoi, avoir 20 ans, en 2020 ?