Mahmoud Abbas a quitté l'hôpital de Baltimore et se veut rassurant

Le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a été admis dans un hôpital aux Etats-Unis pour y passer des examens médicaux de routine, a déclaré jeudi à Reuters un haut responsable palestinien. /Photo prise le 20 février 2018/REUTERS/Lucas Jackson

RAMALLAH, Cisjordanie (Reuters) - Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, qui a passé des examens médicaux de routine, a quitté jeudi soir l'hôpital de Baltimore, aux Etats-Unis, où il avait été admis, a déclaré un haut responsable palestinien.

Le responsable, précisant que le dirigeant palestinien se portait bien, a ajouté qu'il regagnerait vendredi Ramallah en Cisjordanie.

Abbas a confirmé dans un entretien, à l'issue des examens, qu'il se sentait bien.

"Notre présence ici nous a donné l'occasion de procéder à des examens médicaux", a-t-il dit dans un court entretien à la télévision Palestine TV. "Tous les résultats sont positifs et rassurants."

Il était prévu initialement qu'Abbas se rende directement des Etats-Unis au Venezuela en visite officielle, selon son cabinet. Cette visite aurait dû commencer mercredi.

Agé de 82 ans, le président Abbas a pris la parole mardi devant le Conseil de sécurité des Nations unies, à New York, et a appelé de ses voeux la tenue d'ici le milieu de l'année d'une conférence internationale destinée à relancer le processus de paix israélo-arabe.

Depuis la fin des rencontres qu'a eues Abbas à l'Onu mardi, l'agence de presse officielle palestinienne Wafa est restée muette sur ses activités. Il est inhabituel que deux jours passent sans que l'agence rende compte des activités du président, ce lorsqu'il a des points à son ordre du jour.

En octobre 2016, Mahmoud Abbas avait été hospitalisé en Cisjordanie sans que cela ait été annoncé publiquement au préalable, pour des examens cardiaques dont les résultats se sont révélés normaux.

Mahmoud Abbas a été porté à la présidence de l'Autorité palestinienne après la mort en 2004 de Yasser Arafat. Il a poursuivi un dialogue de paix avec Israël mais les négociations ont tourné court en 2014 et n'ont pas repris depuis lors.


(Ali Sawafta et Stephen Farrell, Eric Faye et Jean Terzian pour le service français)