Mahmoud Abbas en Allemagne pour des examens médicaux

·2 min de lecture

Malmené dans les sondages et fragilisé par ses adversaires politiques, Mahmoud Abbas se rend en Allemagne lundi pour passer des examens médicaux "de routine", ce qui ravive les doutes sur sa santé et son avenir à la tête de l'Autorité palestinienne.

Le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, 86 ans, était en route lundi 5 avril vers l'Allemagne, où il devait effectuer des examens médicaux "de routine". Le président palestinien devrait en profiter pour rencontrer la chancelière, Angela Merkel, a indiqué à l'AFP une source de son bureau.

"M. Abbas a quitté son quartier général à Ramallah en Cisjordanie à bord d'un hélicoptère jordanien [venu l'emmener en Jordanie d'où il s'envolera pour l'Allemagne]", a ajouté cette source sous le couvert de l'anonymat.

En Allemagne où il séjournera trois jours, le président palestinien "rencontrera la chancelière Merkel et effectuera des examens médicaux de routine", a-t-elle poursuivi sans autre précision.

En 2018, le président palestinien avait été hospitalisé pendant plus d'une semaine à Ramallah pour une pneumonie, ce qui avait ranimé les spéculations sur son avenir et sa succession.

Abbas, politiquement menacé

Le déplacement annoncé en Allemagne survient au moment où Mahmoud Abbas se retrouve fragilisé sur le plan politique.

D'après un décret qu'il a signé en janvier, des législatives auront lieu le 22 mai et une élection présidentielle aura lieu le 31 juillet, premiers scrutins organisés depuis 2006.

Mahmoud Abbas est au plus bas dans les sondages, qui placent son rival Marwan Barghouti, un haut cadre du Fatah emprisonné en Israël, ou le chef du mouvement islamiste palestinien Hamas, Ismaïl Haniyeh, en tête des personnalités palestiniennes les plus à même de remporter les scrutins.

Son parti laïc, le Fatah, est divisé : Nasser al-Kidwa en a été exclu pour avoir critiqué la classe dirigeante palestinienne. Il a affirmé son intention de concourir seul aux législatives et a obtenu le soutien de Marwan Barghouthi pour cela.

La commission électorale a approuvé 36 listes en vue des législatives et doit annoncer mardi leur composition.

Avec AFP