"La magie n'opère pas du tout" : Anthony Delon évoque le deuil difficile de sa mère pour un triste anniversaire

C'est un jour très compliqué pour le clan Delon. Le 21 janvier 2021, Nathalie Delon, la première épouse du célèbre comédien, rendait son dernier souffle. Deux ans plus tard, la douleur est toujours aussi vive. C'est en tout cas ce qu'a assuré son fils, , qui a tenu à rendre un hommage bouleversant à celle qui lui a donné la vie. "On dit qu'avec le temps ça passe... Je sais que c'est vrai. Seulement voilà, pour l'instant la magie n'opère pas du tout", a-t-il écrit avant d'ajouter : "Deux ans déjà" et "Tu me manques plus que jamais".

Anthony Delon n'est pas le seul à ne pas parvenir à surmonter la mort de Francine Canovas, plus connue sous le nom de Nathalie Delon. En effet, celui qui a été marié à elle entre 1964 et à 1969, Alain Delon, est aussi toujours très attristé. Les deux anciens amoureux étaient restés très proches, même après leur divorce. Dans un communiqué envoyé à l'AFP et relayé par le journaliste Jean-François Guyot, il s'est ainsi souvenu, dans un poème d'amour. "Avec toi, j'ai eu mon premier fils, Anthony. Avec toi, j'ai compris que la passion pouvait être infinie... Deux ans déjà... Tu me manques, si tu savais...". Ce message était accompagné d'une photo de lui et elle.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Anthony Delon (@therealanthonydelon)

Alain Delon était présent lorsque Nathalie Delon est morte

L'an passé, pour le premier anniversaire de la mort de sa première épouse, Alain Delon (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Delphine Wespiser a retrouvé l'amour : l'ex-Miss France fait déjà des révélations sur sa nouvelle vie intime
"C'était mon meilleur ami" : Pierre Lescure révèle ce qui l'a "choqué" à la mort de Jean-Pierre Bacri
"Je viens de m'exploser la cheville" : Angèle se confie sur sa blessure lors d'un concert à Paris
Michel Galabru : comment la mort de sa femme, Claude, quelques mois avant la sienne, lui "a fait lâché la rampe"
Pierre Lescure détruit une Claire Chazal "amère" et sa "campagne excessive"