Le magazine "Les Inrockuptibles" condamné aux Prud'hommes

·1 min de lecture

Un licenciement "sans cause réelle et sérieuse". C'est le verdict décidé par les Prud'Hommes dans le conflit qui opposait le magazine Les Inrockuptibles et son ancien rédacteur en chef David Doucet. Il avait été licencié en 2019 suite à une affaire médiatique qui avait fait beaucoup de bruit dans les rédactions : l'affaire dite de "la Ligue du LOL". Des journalistes et communicants avaient alors été accusés de harcèlement sur Internet.  

>> Retrouvez les journaux des médias tous les matins à 9h10 sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

Les Inrocks condamnés à verser 45.000 euros

Le nom de David Doucet apparaissait dans le groupe Facebook de la "ligue du LOL", dont certains membres ont été accusés de harcèlement en ligne. Deux canulars téléphoniques avaient alors également refait surface. L'ancien rédacteur en chef des Inrockuptibles avait reconnu en être l'auteur et s'en était excusé. Mais il a précisé qu'ils étaient sans lien avec l'affaire. 

Pour le magazine, le licenciement pour "faute grave" de David Doucet était justifié par l'impact négatif apporté sur l'image du journal. Une défense que n'ont pas retenue les Prud'Hommes. Le magazine est condamné à verser 20.000 euros d'indemnités et 25.000 euros de dommages et intérêts à son ancien salarié.


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles