Non, un magazine allemand n’a pas qualifié Ursula von der Leyen de "femme la plus criminelle d’Europe"

© Observateurs

Une couverture de magazine montrant la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, affublée du titre de "femme la plus criminelle d’Europe" est partagée par de nombreux comptes sur Twitter et Facebook. Mais celle-ci n’a jamais existé : il s’agit d’un photomontage réalisé à partir d’une couverture plus ancienne, sur laquelle apparaissait la Première ministre italienne Giorgia Meloni.

La vérification en bref

  • Depuis le début du mois d’octobre 2022, des comptes partagent une couverture du magazine allemand Stern avec Ursula von der Leyen et lui attribuent le titre de "femme la plus criminelle d’Europe".

  • Une publication en français a notamment été partagée près de 3 000 fois.

  • Mais cette une est un photomontage, réalisé à partir d’une couverture montrant Giorgia Meloni à la veille des élections parlementaires italiennes, à l’issue desquelles elle est devenue Première ministre. Elle y était présentée comme "la femme la plus dangereuse d’Europe".

Le détail de la vérification

Un magazine allemand a-t-il publié une couverture montrant la présidente de la Commission européenne, en titrant "La femme la plus criminelle d’Europe" ? L’image d’une telle une est en tous cas partagée sur les réseaux sociaux, notamment dans cette publication Twitter en français du 6 novembre 2022, retweetée près de 3 000 fois.

En haut à gauche se trouve une étoile blanche sur fond rouge, logo du magazine hebdomadaire allemand Stern, connu pour ses couvertures et photos à scandale.

Photomontage


Lire la suite sur Les Observateurs - France 24