Magali Ripoll critiquée par un internaute : elle lui répond avec humour

·1 min de lecture

Dans N'oubliez pas les paroles, il y en a une qui fait régulièrement le show ! Il s’agit de Magali Ripoll. Celle qu’on peut considérer comme le second de Nagui n’hésite jamais à donner de sa personne dans l’émission. La choriste adore se déguiser, en banane ou en Pamela Anderson, peu importe le costume, elle est toujours prête à faire rire le public. La jolie brune se décrit elle-même comme "foldingue", et c'est sans doute ce trait de caractère qui l'a fait sortir du lot.

Ce lundi 29 mars par exemple, l’acolyte de Nagui est apparu sur le plateau de l’émission sur une petite moto pour enfant, provoquant l’hilarité de tous. Elle n’a pas manqué de poster la séquence sur son compte Instagram avec la légende suivante : "J’ai passé mon permis moto !!! Prenez soin de vous et Bizoux to all of you The Roudoudouzzzz! Du coup je recherche des sponsors pour mes courses sur circuit. Attention cette vidéo finit très mal. L’actrice principale meurt à la fin. Âmes sensibles s’abstenir". On reconnaît bien là son humour, mais certains ne sont pas réceptifs à ses blagues.

Un internaute a ainsi écrit sous la publication : "Si je comprends bien, Magali Ripoll vous êtes payée pour déconner ? Plus je vous vois, plus je vous déteste ! Vous êtes un pantin mécanique… Pourtant avant je disait NOPLR N’oubliez pas les Ripoll ! Mais ça c’était avant !" Ce à quoi la choriste de karaoke a répondu : "Mais avant quoi. J’ai toujours fait le clown… depuis le début… si vous ne le savez pas c’est que vous me confondez (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Gérard Depardieu nu dans Un homme d'honneur : les internautes se lâchent
Emmanuel Macron : cette date butoir annoncée comme « un cap » par le président
Matthieu (MAPR 5) mal à l'aise avec Laure : le candidat s'explique sur son étrange comportement
Lucie Bernardoni vaccinée à l'AstraZeneca : victime d'effets indésirables, elle donne de ses nouvelles
Affaire Patrick Poivre d’Arvor : Florence Porcel révèle les raisons de sa fragilité lors de sa rencontre avec le journaliste