Magali Berdah "face à de la violence extrême" : ses filles obligées d'être placées sous protection

Depuis un petit moment maintenant, Magali Berdah a réussi à se faire un nom dans le milieu audiovisuel. Véritable patronne de l'influence grâce à son agence Shauna Events, elle se tourne aujourd'hui vers l'animation sur YouTube, où elle va jusqu'à traiter de sujets politiques. Impossible donc de passer à côté du phénomène Magali Berdah. Mais une telle présence dans les médias a ses limites. Magali Berdah doit notamment accepter d'être la cible de vivres critiques et même de messages menaçants.

"Oui bien sûr, ça c'est normal. C'est triste de dire ça mais c'est normal parce que quand on vit sur les réseaux sociaux, quand on créé un business, une économie, on est critiqué. Quand on est une femme et une maman aussi, quand on a une certaine vie, ça pause problème. Et puis sur les réseaux sociaux, comme c'est anonyme, vous faites face à de la violence extrême et à des menaces mais c'est comme ça, ça fait partie de ma vie maintenant", a-t-elle confié auprès de Jordan de Luxe dans son émission L'Instant De Luxe 2.0 en partenariat avec Purepeople.com.

Si Magali Berdah assume tout à fait les conséquences de sa notoriété, elle est beaucoup plus préoccupée lorsqu'il s'agit de ses trois filles, Shauna, Victoria et Shelly (nées d'une ex-union). Et pour cause, l'une d'entre elle, l'aînée de 14 ans, a par exemple déjà été victime de harcèlement, à tel point qu'elle a fini par être déscolarisée de son école....

Lire la suite


À lire aussi

Magali Berdah face au meurtrier de sa belle-soeur : le geste hallucinant de l'accusé envers la fille de la victime
Magali Berdah : Sa fille Shauna (14 ans) victime de harcèlement, lourde conséquence sur son quotidien
Magali Berdah face à la dépouille de sa belle-soeur assassinée : "Je l'ai vue chez le légiste..."

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles