Maeva Ghennam (Les Marseillais) raconte son agression : "Ils m'ont agressée et frappée"

·1 min de lecture

Alors qu'elle sortait de son domicile, dans le 11e arrondissement, et s'apprêtait à partir en voiture, la candidate de télé-réalité a été dépouillée de son téléphone portable et de la Rolex qu'elle portait au poignet", a indiqué le journal La Provence à propos de Maeva Ghennam qui a subi une terrible agression. Puis sur Instagram, Magali Berdah a donné des nouvelles de la jeune femme. "Physiquement elle va bien, elle est en lieu sûr (...) Je vous confirme qu'elle a été agressée, hier soir, par des individus devant chez elle", a-t-elle déclaré tout en ajoutant que la jeune femme était évidemment "très choquée" mais que c'est une "guerrière". Ce vendredi 13 novembre, Maeva Ghennam dans une série de stories Snapchat est revenue sur cette terrible agression.

Au moment de rentrer chez moi, trois mecs étaient cachés en bas. Ils m'ont agressée et frappée, ils ont pris tout ce que j'avais sur moi. Ils m'ont mis un couteau sous la gorge, ils m'ont attrapée par les cheveux, ils m'ont balayée par terre et m'ont tabassée. J'ai cru que j'allais mourir. Ils m'ont pris ma Rolex, mes bijoux, mon sac", a-t-elle débuté visiblement émue avant d'ajouter : "ce que j'ai vécu ça fait peur, j'en fais des cauchemars ! J'étais seule et je n'ai pas pu me défendre. Aujourd'hui, j'ai peur d'être seule et je n'arrive plus à dormir. On m'a donné des cachets et même avec ça je n'ai pas sommeil".

Puis à la fin, Maeva Ghennam a fustigé le comportement des policiers qui sont venus pour constater les faits. "Trois (...)

Lire la suite sur le site de Télé 2 semaines

Ingrid Chauvin : son geste qui sème le doute après l'annonce de sa rupture avec Thierry Peythieu
Moment de flottement entre Aya Nakamura et Nathalie Renoux après une question sur sa vie privée (VIDEO)
Laurence Boccolini poste un message très émouvant sur Instagram et sensibilise sur l'infertilité
Anne-Elisabeth Lemoine raconte son quotidien de mère de famille surchargée : "C'est chaud !"
Patrick Fiori pousse un coup de gueule contre les mesures gouvernementales