Maduro accuse l'administration Trump de vouloir l'assassiner

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a déclaré jeudi que les Etats-Unis cherchaient à l'assassiner, une accusation formulée après que Washington a dit mercredi que le gouvernement de Caracas était impliqué dans la mort de l'opposant vénézuélien Fernando Alban. /Photo prise le 11 octobre 2018/REUTERS/Miraflores Palace

CARACAS (Reuters) - Le président vénézuélien Nicolas Maduro a déclaré jeudi que les Etats-Unis cherchaient à l'assassiner, une accusation formulée après que Washington a dit mercredi que le gouvernement de Caracas était impliqué dans la mort de l'opposant vénézuélien Fernando Alban.

Dans un entretien télévisé, le dirigeant socialiste a déclaré que l'administration Trump avait demandé à la Colombie de l'assassiner.

Aucun commentaire n'a été effectué par la Maison blanche.

"Ils ont donné l'ordre depuis la Maison blanche que Maduro soit tué", a-t-il dit, sans donner de précision ni apporter de preuve pour étayer son propos.

Les détracteurs de Maduro estiment que le chef d'Etat porte souvent des accusations sans fondement contre des nations étrangères afin de pouvoir leur imputer la crise au Venezuela.

En août, Maduro a annoncé avoir échappé à une tentative d'assassinat au drone piégé et a déclaré qu'il s'agissait d'un complot impliquant la Colombie et les Etats-Unis.

Il a accusé le mois dernier la Colombie, le Chili et le Mexique d'avoir aidé les "terroristes" qui ont essayé de le tuer.


(Corina Pons; Jean Terzian pour le service français)