Madonna parle de la tutelle de Britney Spears comme d'une "violation des droits humains"

·2 min de lecture
Madonna et Britney Spears sur scène, lors de la tournée
Madonna et Britney Spears sur scène, lors de la tournée

PEOPLE - Un soutien qui risque de faire grand bruit dans le monde de la musique. La star internationale Madonna a pris la défense, ce 8 juillet 2021, de Britney Spears pour dénoncer la tutelle qui lui est imposé depuis 13 ans.

Celle qui avait travaillé avec la pop-star des années 2000 sur la chanson “Me Against the Music” a publié, dans sa story Instagram, un message de soutien et de révolte à la fois dans une story Instagram. “Donnez à cette femme sa vie d’avant, l’esclavage a été aboli il y a bien longtemps!”, s’exclame Madonna en légende d’une photo d’elle portant un t-shirt sur lequel il est écrit “Britney Spears” en lettres roses.

La chanteuse Madonna a tenu à adresser un message à Britney Spears après son témoignage devant le tribunal (Photo: Capture d'écran Instagram de Madonna)
La chanteuse Madonna a tenu à adresser un message à Britney Spears après son témoignage devant le tribunal (Photo: Capture d'écran Instagram de Madonna)

L’interprète de “Vogue” ne s’arrête pas là. Elle dénonce la misogynie de la société, qui touche aujourd’hui la chanteuse en question: “Mort au patriarcat cupide qui fait subir cela aux femmes depuis des siècles (...) C’est une violation des droits humains ! Britney, on va te sortir de cette prison !”, écrit-elle, quelques jours après que la demande par Britney Spears devant la justice de la fin de sa tutelle, dirigée par son père.

D’autres célébrités ont également soutenu la chanteuse de “Toxic” à la suite de son audience au tribunal de Los Angeles le 23 juin dernier, notamment Iggy Azalea, son ex Justin Timberlake ou encore Christina Aguilera qui avait publié un long message poignant sur son compte Twitter.

Même la mère de la chanteuse a demandé à la Cour supérieure de Los Angeles que les “souhaits de sa fille soient respectés”. En effet, Britney Spears avait déclaré, devant la juge Brenda Penny, que son père et “toutes les personnes impliquées dans cette tutelle (...) devraient être en prison”. Malgré cette prise de parole, la justice ne lui a pas donné raison et maintient, pour le moment, la “curatelle” gérée en partie par Jamie Spears.

À voir également sur Le HuffPost: Les fans de Britney Spears bouleversés par ses révélations au tribunal

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles