Madoff, le saigneur de Manhattan 1/2

·2 min de lecture

L'homme d'affaires condamné pour escroquerie Bernard Madoff est mort à l'âge de 82 ans. Paris Match avait raconté sa chute en 2012.

Pour oublier ses malheurs, Ruth Madoff carbure au rosé. Ce vendredi matin 6 juillet, elle sort en acheter au Liquor Store du coin. Prudemment, elle jette un coup d’œil furtif à droite, puis à gauche. La voie est libre. Ruth monte dans sa petite voiture, une Honda Civic noire, puis s’en va. Quelques minutes plus tard, elle revient, se gare dans l’allée de sa maison, sort plusieurs bouteilles de Réserve de la Saurine, un rosé du Languedoc-Roussillon à 10 dollars. Ce sera suffisant pour surmonter l’angoisse d’un week-end estival et solitaire. Ruth Madoff n’a, de toute façon, plus les moyens de se payer de grands crus. Quoique toujours BCBG, elle est l’ombre d’elle-même, méconnaissable. Les deux liftings qu’elle s’est offerts jadis ne sont plus que de lointains souvenirs. Ses rides sont celles d’une octogénaire, alors qu’elle vient à peine de fêter ses 71 ans. Ses yeux sont cernés, hagards, apeurés. Un rictus d’une tristesse infinie fige sa bouche. Old Greenwich (Connecticut), où elle s’est installée il y a six mois, est pourtant une banlieue coquette de New York. La petite maison en bois sombre où elle habite, charmante, est idéalement située sur Tomac Avenue, entre la plage et un club de golf. Mais Ruth sait qu’elle n’y restera pas longtemps. La villa appartient à son fils cadet, Andrew. Comme tous les biens de la famille, elle sera bientôt vendue pour rembourser les petits actionnaires floués par « Bernie » Madoff, le plus grand escroc de tous les temps.

Elle est loin l’époque où Bernard et Ruth régnaient sur Manhattan. Pendant quarante ans, ils ont formé un des couples les plus en vue de Wall Street. Un des plus fusionnels, aussi : elle avait 13 ans quand elle est tombée amoureuse de Bernie, qui en avait 16… Jusqu’à(...)


Lire la suite sur Paris Match