Le Made in France attire-t-il les Français ? La réponse du patron de Saint James

·1 min de lecture

Le Made in France a-t-il toujours la cote ? Après un an et demi de crise sanitaire, la reprise économique est palpable dans tous les secteurs d'activité, et les entreprises françaises ne font pas exception. À l'occasion du Salon du Made in France qui s'est ouvert jeudi à Paris et dont Europe 1 est partenaire, Luc Lesénécal, président de la marque de vêtement des Tricots Saint James basée en Normandie, était l'invité de La France bouge. Sur Europe 1, le chef d'entreprise confirme "une croissance de 20%, ce qui n'était jamais arrivé".

Des records de ventes après la crise sanitaire

Le patron du groupe, également président de l'Institut national des métiers d’art et du patrimoine vivant (INMA), souligne la bonne dynamique de sa marque : "Cette croissance se poursuit. On a une lisibilité déjà sur le printemps-été 2022, et de nouveau, sur ces 20%, on a une nouvelle croissance de 20%". En résumé, l'entreprise française spécialisée dans les marinières n'a jamais autant vendu que dans cette période d'après crise sanitaire. Un constat "aussi bien en France qu'à l'étranger", note Luc Lesénécal. "On sentait cet engouement avant la Covid, donc on peut dire qu'elle est un facteur d'accélération de ce que veulent les nouveaux consommateurs", affirme-t-il sur Europe 1.

La volonté de connaître l'origine du produit, sa fabrication, sa traçabilité, profite aux entreprises françaises, explique le patron de Saint James. "Le Made in France est une condition nécessaire, mais pas suffisante. Ce qu'o...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles