Made in Europe : la logique du chacun pour soi ?

·1 min de lecture

Pour l’électroménager, les biens industriels, les jouets ou même l’habillement, certains voudraient consommer "made in France", "made in Germany", "made in Italy" ou même "made in Romania". D’autres valorisent le "made in Europe". Et d'autres encore veulent faire jouer avant tout les prix et la concurrence. Débat sur la souveraineté nationale et européenne en matière de production.

Le "made in" des 27 et le "made in Europe" soulèvent aussi la question de notre capacité à produire, et donc de la réindustrialisation de notre Vieux Continent. Comment savoir ce qui se cache derrière la multitude de labels ? Ensemble, nous sommes plus forts – l’UE reste aujourd’hui la deuxième puissance industrielle au monde –, mais la Chine représente près de la moitié de nos importations. Comment rééquilibrer la balance, voire relocaliser sur notre continent des industries en voie de disparition, comme le textile ou le jouet ?

Production : Georgina Robertson, Perrine Desplats, Isabelle Romero et Céline Schmitt.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles