Maddy Burciaga en pleine polémique : sa justification remise en cause par Hugo Clément

·1 min de lecture

Maddy Burciaga va-t-elle surmonter ce bad buzz ? En tout cas, la jeune candidate de téléréalité s'en serait bien passée. Tout commence avec un une publication sur Instagram d'Hugo Clément, mardi 3 novembre : "ATTENTION ARNAQUE ! Une influenceuse suivie par plus de 2 millions de personnes (Maddy Burciaga) vend du maquillage de sa marque (mlipscosmetics) en posant avec un lionceau captif et en présentant cela comme un partenariat avec la Fondation Brigitte Bardot, prétendant lui reverser 25 % des bénéfices". Selon le journaliste, tout cela est "faux". La Fondation vient de publier un communiqué (troisième image) indiquant qu’elle n’avait " jamais autorisé une telle exploitation de son nom, pour laquelle elle n’a d’ailleurs jamais été sollicitée ou rémunérée." La Fondation, qui lutte contre la maltraitance infligée aux animaux, dénonce des "allégations mensongères". Face au tollé, la compagne de Benjamin Samat vient de réagir, ce mercredi 4 novembre. Si elle regrette une "mauvaise interprétation" de l'image d'elle avec un lionceau, elle rejette les allégations d'arnaque.

Pour situer le contexte, Maddy Burciaga rappelle que l'image d'elle avec le lionceau, ainsi que la promotion indiquant que 25% des bénéfices sont reversés à la Fondation Brigitte Bardot sont sur son site depuis le mois d'octobre. "Le problème n'est pas le reversement des dons, puisque ça a été fait depuis quelques temps déjà", souligne-t-elle. Cependant, elle confirme qu'il n'existe pas de "contrat" entre sa marque (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Ariane Carletti aurait eu 63 ans : sa fille Eléonore Sarrazin dévoile un émouvant cliché
VIDEO Cyril Hanouna : ce qu'il s'est permis de faire en plein direct pour Gad Elmaleh
Roberto Alagna : coincé pendant l’attaque terroriste de Vienne, il raconte sa nuit d’horreur
Inès (Koh-Lanta) prédit une "troisième vague" : sa prise de parole divise la Toile
Melania Trump filmée en train d'aller voter : un détail choque les Américains